Shalom, Itadakimasu et retour

Shalom, Itadakimasu et retour

konnichiwa,

Je voulais faire un suivi régulier de notre périple mais il est tellement  incohérent et internet si rare que vous allez devoir vous contenter que d’un de temps en temps ! Je sais c’est salaud. Du coup ça sera des gros pavés d’écriture , le résumé est dans le titre pour les plus fainéants.

31082015-LOAN0562

Semaine 3 : Invercargill

Notre plan de gardiennage de chiots nous ayant fait faux plan, nous nous incrustons urgemment dans un autre helpx à Invercargill tout au sud à la seule condition d’aller déraciner un arbre dans une maison à Oamaru ( ??? ). Si la mission est accomplie, nous serons récompensés par un plein de gas … let’s roll ! Une fois l’arbre dans notre char, l’accueil à invercargill est surprenant. Les collocs de notre host sont un géant qui s’habille en femme et un malaysien chrétien extrémiste,  répondant au pseudonyme de karl, qui dessine au feutre rouge des croix sur le front de notre chère edith piaf ( ??? ) et un peu partout dans la maison.  L’ambiance est au beau fixe sachant que Hughes, notre roomate helper, nous précise que quelques jours auparavant, notre host étant allemande, ce bon vieux Karl ne trouve rien de mieux que citer Hitler toutes les 2 phrases pour appuyer ses dires sur un sujet borderline.  Devant son inquisition religieuse oppressante, on fini par révéler qu’on a de la famille en Israel. Succès total, on peut désormais faire notre jardin à la française en paix :

Les Catlins sont magnifiques, mais en 2 jours de roadtrip on s’embourbe dans la boue, on est pas loin de sortir de route sur les graviers et la batterie nous lâche à cause d’un cable qui traine sur la carrosserie … MAI C BO ESTI.

Surat Bay

Surat Bay

Semaine 4 : Milford Sound

Après la vie folle nocturne d’Invercargill, on s’attendait à du mieux à Te Anau. Le lendemain à 8h direction Milford sound. Mise à l’épreuve de notre char et de nos talents de menuisiers. Le lit tiendra les 5 nuits d’affilées qu’on passera dedans. Ah et c’est beau aussi.

Les lapins à Lake Gunn

Wo men shi tou dze

Semaine 5 : Takaro Lodge

On enchaîne sur un autre helpx dans une loge de luxe avec golf, tennis, … au milieu de nulle part. On ne rencontrera pas la famille chinoise propriétaire des lieux, on devra rendre des comptes au staff slovène on ne peut plus sympathique et à Ray, le pêcheur Kiwi bipolaire qui s’occupe de nous. Le travail est aussi intéressant qu’un débat chez Ruquier, la nourriture aussi variée qu’en prison et les activités disponibles dans nos 3h de break inexistantes. Après quelques nouvelles déconvenues ( les légumes « bio » sont aussi envoyés par avion en Chine et aux US … ) on décide d’écourter notre séjour. Heureusement nous y faisons la rencontre d’Akira, un japonais aussi cramé que Jayce le taiwanais qu’on avait rencontré à Oamaru. Il est un peu la petite lumière de la journée qui par une petite dilatation du sphincter nous fait oublier qu’on mange ENCORE du riz. Il nous en faut peu.

15092015-LOAN0953

Legendaly faltel !

Semaine 6 : Retour à Queenstown et arrivée à Wanaka

Sur la route de notre prochain contrat, on pose notre char chez notre pote Marion à Queenstown. C’est clairement un autre monde, même en semaine ! Notre lit a cependant rendu l’âme, RIP. Après s’être rechargés socialement sur 2 soirées, on prend la route pour Wanaka pour partager nos techniques de jardinage avancées. Le lieu est magnifique, le travail simple, organisé et épanouissant, notre host Sharyn adore les français et est adorable, sa maison magnifique … On a même pu snowboarder à Treble Cone à moitié prix … Bref. Parfait quoi.  On profite du cadre pour retravailler sur le prototype du lit, cette fois avec du vrai bois de seconde main madame ! Le dépôt de déchets étant ici payant, les « Recycling shop » sont très développés partout dans le pays et on y trouve tout ce dont on a besoin. On va rester 2 semaines, notre prochaine destination reste incertaine. Mais promis on vous racontera.

Lake Wanaka

Lake Wanaka

 

Oubliez pas d’aller voir les photos !

Voir la galerie

 

 

Il est 1 commentaire


Publier un nouveau commentaire